La coopération régionale

Les Conseils d'administration des douze centres de gestion de la région Nouvelle-Aquitaine ont adopté leur « Schéma régional de coordination, de mutualisation et de spécialisation » (SRCMS) qui a pris effet au 1er juillet 2021, conformément à la loi n° 2019-828 du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique.

Fruit d'un long travail collectif et de plusieurs années d'expérimentations et de développement du cadre régional, ce schéma traduit l'engagement des douze centres de gestion de la région Nouvelle-Aquitaine pour, d'une part répondre aux obligations législatives, et notamment celles issues de la loi de transformation de la fonction publique de 2019, et, d'autre part, conforter et améliorer les mutualisations existantes dans le prolongement des actions engagées depuis la mise en ½uvre des chartes régionales de coopération.

Les centres de gestion de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • Logo CDG 16
  • Logo CDG 17
  • Logo CDG 19
  • Logo CDG 23
  • Logo CDG 24
  • Logo CDG 33
  • Logo CDG 40
  • Logo CDG 47
  • Logo CDG 64
  • Logo CDG 79
  • Logo CDG 86
  • Logo CDG 87

Une coopération : opératrice de services

La coopération assure, en lieu et place des CDG partenaires, des missions pour le compte des collectivités en relation directe avec celles-ci :

L'observatoire régional de l'emploi et de la Fonction Publique Territoriale

Géré par les douze CDG de la région, cet observatoire propose aux collectivités de Nouvelle-Aquitaine des données fiables sur l'ensemble des champs RH qui constituent le domaine naturel d'intervention des centres de gestion, et leur fournit également des outils opérationnels d'exploitation de ces données.

Des documents d'analyse statistique relatifs à l'emploi public territorial en Nouvelle-Aquitaine sont ainsi proposés aux collectivités et à leurs établissements publics ainsi que des outils de pilotage « RH » :

  • Un support à la gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC)
  • Des études sur la dynamique des territoires
  • Un baromètre d'évaluation de l'égalité professionnelle et un outil d'aide à l'élaboration des Plans d'actions triennaux,
  • Un outil GPEEC (outil de cartographie des savoirs et des compétences pour anticiper des mouvements de personnel)

L'observatoire propose également un accompagnement sur mesure s'agissant du Rapport Social Unique (webinaires - guide utilisateur - des analyses thématiques - des synthèses liées aux indicateurs).

Des outils d'aide à l'élaboration des Lignes Directrices de Gestion (LDG) sont mis à disposition : vidéo de présentation, guide d'utilisateur.

Porteurs : CDG de la Charente-Maritime et des Pyrénées-Atlantiques.

Un service mutualisé « concours et examens professionnels » (SMCE)

Ce service commun rassemble 9 CDG (Charente, Charente-Maritime, Creuse Gironde, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres, Vienne et Haute-Vienne) et assure une coordination régionale avec les 3 autres CDG organisateurs de concours (Corrèze, Dordogne et Landes)

  • Calendrier des opérations préparé et validé à 4 entités
  • Réunions régionales,
  • Fiches techniques communes,
  • Centres d'épreuves sur tout le territoire,
  • Contrat régional d'assurance « annulation concours ».

2022

Budget primitif
Dépenses : 2 241 000 €
Recettes : 1 590 000 €
Charges à répartir entre les 9 CDG : 651 000 €

  • 12 AGENTS
  • 19 OPÉRATIONS ORGANISÉES

2021

  • 13 AGENTS
  • 22 OPÉRATIONS ORGANISÉES
  • 5605 CANDIDATS INSCRITS
  • 807 LAUREATS

Création au 1er janvier 2021. Porteur CDG de la Gironde

La médiation préalable obligatoire

A l'échelle des 12 CDG :

Afin de garantir l'exercice permanent de cette mission dans les meilleures conditions et dans le respect de la déontologie attachée à la posture du Médiateur, un mécanisme de continuité est proposé dans le cadre de la coopération régionale des Centres de Gestion de Nouvelle-Aquitaine.

Ainsi, dans l'hypothèse d'une indisponibilité ponctuelle ou d'un cas spécifique pour lequel le cadre déontologique d'exercice des médiateurs du Centre de Gestion ne serait pas garanti (conflit d'intérêt par exemple), un déport vers le médiateur d'un autre Centre de Gestion néo-aquitain est possible.

Dans le cadre de la coopération régionale des Centres de Gestion de Nouvelle-Aquitaine, un mécanisme de déport a également été conçu : dans l'hypothèse d'une demande de médiation impliquant un agent du Centre de Gestion, cette médiation pourra être confiée au médiateur d'un autre Centre de Gestion néo-aquitain, dès réception de la saisine, et sans prendre connaissance de son contenu.

Les réseaux des déontologues

Plusieurs échelles de mutualisation sont en place, qui évoluent :

Depuis le 1er avril 2023, les Centres de Gestion de la Dordogne, de la Gironde et du Lot-et-Garonne déjà porteurs d'un collège commun depuis 2018 se sont vus rejoints par les CDG de la Creuse, de la Haute-Vienne et de la Corrèze au sein d'une mutualisation portée à 6 CDG.

Depuis le 1er avril 2018, les Centres de Gestion de la Charente-Maritime et de la Vienne ont désigné un déontologue commun. Les Centres de Gestion de la Charente et des Deux-Sèvres ont rejoint cette organisation en 2019.

Ces quatre CDG rejoindront le 1er dispositif mutualisé au 1er janvier 2024 dans le cadre d'une collaboration à 10.

Depuis 2018, le Centre de Gestion des Pyrénées-Atlantiques a désigné son référent déontologue.

Depuis le 1er mars 2021, le Centre de Gestion des Landes a désigné un collège de deux déontologues.

Un réseau régional regroupe ces différents dispositifs pour un échange de pratiques et une agrégation des bilans.

Les dispositifs AVDHAS

Depuis le 8 mars 2023, une mutualisation existe entre les CDG24, CDG33 et le CDG47.

Les CDG24 et 47 confient au CDG33, la saisine des signalements (1ère étape) et traitent par leurs propres moyens externalisés les autres étapes du signalement (traitement et orientation des agents).

Le CDG33 traite pour sa part en interne l'ensemble du dispositif.

Les 9 autres CDG s'organisent à l'échelle départementale.

Une coopération : Centre de ressources

Il s'agit d'organiser et mettre en ½uvre des mutualisations pérennes ou ponctuelles à l'échelle de la coopération ou de quelques CDG en matière de RH, d'expertises spécifiques et d'outils collaboratifs :

Un service « veille juridique » et un « portail documentaire » à 12 CDG

La veille juridique peut se définir comme le fait d'informer et de mettre à disposition d'un ensemble de personnes les nouveautés législatives, réglementaires, jurisprudentielles ou doctrinales.

Elle implique d'identifier les bonnes sources d'information ainsi que d'évaluer rapidement l'intérêt d'une information ou d'un document. La veille juridique se distingue de l'analyse juridique dans la mesure où il s'agit d'une transmission brute de l'actualité juridique assortie d'un commentaire succinct de présentation. Elle procède à un apport de connaissances générales.

Le portail documentaire est un outil ayant vocation à organiser un ensemble de ressources documentaires dont les productions du service mutualisé « production documentaire et expertise RH ».

Porteur : CDG de la Gironde

Un service mutualisé « production documentaire et expertise RH » à 12 CDG

A compter du 1er janvier 2024, cette mutualisation fondée sur un socle de valeurs partagées regroupera tous les CDG de la région. Par son action au soutien des services Expertise RH des CDG départementaux, elle a pour objectif de :

  • Maintenir ou améliorer la qualité de la production documentaire et de l'expertise RH,
  • Renforcer la cohérence de l'expertise,
  • Accroître la disponibilité de l'expertise,
  • Rechercher une plus grande efficacité,
  • Contribuer à mieux satisfaire les collectivités,
  • Soutenir les conseillers « terrain » au contact direct des collectivités

2022

  • 3 AGENTS
  • 6 ACTUALITES
  • 10 MAG RH
  • 3 DIAPORAMAS
  • 17 NOTES TECHNIQUES ET MODELES

Porteur : CDG du Lot-et-Garonne, de la Dordogne et des Pyrénées-Atlantiques

Un règlement et un plan de formation mutualisés pour les 12 CDG

A l'échelle d'un seul CDG, un plan de formation n'est pas toujours en mesure de développer la formation des agents dans des domaines très spécifiques et hautement spécialisés, alors qu'une démarche mutualisée à plusieurs et à l'échelle d'un territoire régional permet de conjuguer les ressources et de répondre à des besoins de formations similaires.

2022

  • 22 SESSIONS
  • 279 AGENTS
  • 39 JOURS

Création au 1er janvier 2021. Porteur : CDG de la Gironde - 1 agent

Un budget dédié

Le budget annexe de la région Nouvelle-Aquitaine est dédié :

  • Aux frais d'animation de la coopération régionale,
  • Aux frais de prise en charge, de gestion et d'accompagnement des FMPE de catégorie A
  • A des frais d'organisation des opérations de concours et d'examens professionnels
  • 2021 : BP : 4 358 990.58 €
  • 2022 : BP : 4 306 682.17 €
  • 2023 : BP : 4 347 962.56 €

Une représentation régionale à différents salons, rencontres

SELAQ, les 30 et 31 mars 2022 (Bordeaux)

6ème édition du salon des élus locaux et des agents publics de la Nouvelle-Aquitaine organisé par l'Association des Maires et des Présidents d'intercommunalités de Gironde au Palais des Congrès de Bordeaux. 3 conférences sur les thématiques « attractivité et sobriété foncière », « économie sociale et solidaire - revitalisation des territoires » et « mobilités en transitions ». 12 ateliers programmés.

Territorialis, les 13 et 14 octobre 2022 (Bordeaux)

Première participation des CDG néo-aquitains au salon TERRITORIALIS sous l'égide du SNDCGT avec un stand en partenariat avec la FNCDG. Salon dont le fil conducteur était « savoir agir dans le monde de demain » avec l'organisation de diverses conférences et ateliers.

11èmes Rencontres des dirigeants de collectivités d'Aquitaine le 1er décembre 2022 (Gradignan)

Rendez-vous annuel organisé par le Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDCGT) en partenariat avec la Faculté de Droit de l'Université de Bordeaux et le CNFPT. Cette édition s'est construite autour de tables rondes organisées sur les thématiques « les collectivités territoriales face aux transitions

Une coopération : animatrice - incubatrice

Il s'agit de faciliter des expérimentations et d'assurer leur diffusion adaptée sur les territoires.

Comop

Ce sont les groupes de travail qui mettent en ½uvre les objectifs par projet /domaine arrêtés par le CODIR. Ils sont composés par des techniciens des centres de gestion néo-aquitains et de la chargée de mission de coopération.

Les COMOP sont amenés à produire sur des domaines (Observation de l'emploi, expertise RH, Santé au travail) ou sur des projets ponctuels (création de nouvelles prestations) :

  • COMOP PSC
  • COMOP PRESTATIONS RH/GPEEC
  • COMOP DISPOSITIFS DE FORMATION
  • COMOP COMMUNICATION
  • COMOP DISPOSITIFS ETHIQUES ET DE SIGNALEMENT

Réseaux

Les réseaux d'échanges et de pratiques sont les suivants :

  • Réseau des médiateurs
  • Réseau des référents apprentissage
  • Réseau des référents déontologues
  • Réseau CST (dialogue social)
  • Réseau « Prévention »

Vos contacts

Coordination coopération régionale
cooperation@cdg33.fr
05 56 11 14 19

Ressources