Travailler dans la fonction publique territoriale

L'accès par concours est le principe de recrutement, mais pas le seul.

Le concours

Exceptés les cas de recrutement direct récapitulés ci-après, l'accès à la fonction publique territoriale se fait par concours en catégorie A, B et C.

Contrairement à la Fonction Publique d'Etat (Education Nationale, Trésor public, Ministères, Défense.) les lauréats d'un concours de la Fonction Publique Territoriale ne sont pas affectés à un poste, mais ont la possibilité de rechercher un emploi sur tout le territoire national, et ainsi de choisir leur employeur en fonction du poste proposé ou de sa situation géographique (les listes d'aptitude ont une validité nationale et sont valables 2 ans renouvelable 2 fois 1 an, sur demande).

Pour plus de renseignements voir la rubrique concours.

L'accès direct

L'accès direct à la fonction publique territoriale est possible sans concours pour la plupart des emplois grades des cadres d'emplois de la catégorie C
Les grades concernés :

  • Adjoint administratif,
  • Adjoint technique,
  • Adjoint technique des établissements d'enseignement,
  • Adjoint du patrimoine,
  • Agent social,
  • Adjoint d'animation.

Le PACTE

Le PACTE est un dispositif de recrutement devant favoriser l'insertion professionnelle et portant sur des cadres d'emplois de catégorie C normalement accessibles par la voie du concours, à l'exception du cadre d'emplois des agents de police municipale.

Les agents bénéficient d'un contrat de droit public, pendant 12 à 24 mois, assorti d'une formation en alternance, et ont vocation à être titularisés en qualité de fonctionnaire dans l'emploi occupé durant le PACTE.

Il concerne :

  • Les personnes, âgées de 16 à 28 ans révolus, qui sont sorties du système éducatif sans diplôme ou sans qualification professionnelle reconnue, ou dont le niveau de qualification est inférieur au baccalauréat ;
  • Les personnes en situation de chômage de longue durée de 45 ans et plus et bénéficiaires du RSA, de l'allocation de solidarité spécifique ou de l'allocation aux adultes handicapés.

La loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté a introduit une obligation d'ouvrir un nombre minimal de postes par cette voie.

Cette obligation ne s'impose qu'aux régions, départements, communes et établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, ou établissements publics assimilés, de plus de 40000 habitants.

Le nombre minimal de postes à offrir au recrutement par cette voie ne peut être inférieur à 20 % du nombre total de postes à pourvoir par cette voie et par la voie du recrutement sans concours des fonctionnaires de catégorie C.

Le recrutement se fait après une procédure de publicité et de sélection qui est organisée :

  • Par le centre de gestion pour les collectivités et établissements affiliés
  • Par les collectivités ou les établissements eux-mêmes lorsqu'ils ne sont pas affiliés.

Les contrats

Les collectivités peuvent avoir recours à des agents sous contrat à durée déterminée de courte durée afin de faire face à des besoins particuliers, et pour des cas définis par la loi.

Pour plus de renseignements voir la fiche concernant les agents contractuels.

Les emplois réservés

Les emplois réservés, un accès dérogatoire à la FPT (loi n° 2008-492 du 26 mai 2008).

Les listes et les passeports professionnels des candidats sont consultables par les employeurs publics, sur le site www.emplois-reserves.defense.gouv.fr

Le recrutement des travailleurs handicapés

La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a apporté des aménagements à la procédure dérogatoire de recrutement de personnes handicapés dans la fonction publique territoriale.

Les travailleurs handicapés reconnus comme tels par la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), peuvent être recrutés directement dans des emplois de catégorie A, B ou C, s'ils remplissent les conditions de diplômes.

Pour plus de renseignements voir la rubrique Le recrutement des travailleurs handicapés"

Le service Emploi-Remplacement du CDG de la Dordogne

Les collectivités territoriales peuvent avoir recours au Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne afin de remplacer leurs agents absents ou pour un renfort temporaire en personnel. Le Centre de gestion met à disposition de ces collectivités un personnel compétent et rapidement opérationnel.

Les compétences proposées sont nombreuses :

  • métiers techniques en tous genres (espaces verts, entretien des locaux ...)
  • métiers administratifs (comptabilité publique, état civil, ...)
  • métiers de la petite enfance (écoles maternelles, ...)
  • ...

Pour améliorer la qualification des personnels remplaçants, le Centre de Gestion de la Dordogne, en partenariat avec la Nouvelle Université de Bordeaux, Pôle Emploi de la Dordogne, le CNFPT antenne Périgueux, et l'Union des Maires de la Dordogne, propose deux formations :

  • Formation au métier de secrétaire de mairie.
  • DU « carrières territoriales en milieu rural »

Ces deux formations permettent de se former à la diversité des compétences requises sur des postes de secrétaires de mairie et/ou gestionnaires administratifs, telles que :

  • Connaissances des institutions de la fonction publique territoriale
  • L'état civil, les élections, la législation funéraire,
  • Les finances communales et le budget,
  • Les procédures d'achat public,
  • Le statut de la fonction publique territoriale,
  • La rémunération,
  • L'urbanisme.

Si votre profil correspond à ces besoins, n'hésitez pas à postuler auprès du CDG 24

Les emplois de droit privé

L'apprentissage

L'apprentissage est une formation en alternance :

  • formation théorique qui permet d'obtenir un diplôme
  • formation pratique en collectivité qui donne de l'expérience

Ce dispositif offre de réels intérêts tant pour l'employeur public que pour l'apprenti.
L'apprentissage forme à de nombreux métiers et prépare à des diplômes de tous niveaux (du CAP aux diplômes de l'enseignement supérieur). Il est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans (sans limite d'âge pour les travailleurs handicapés et les apprentis qui renouvellent leur contrat pour obtenir un diplôme supérieur à celui qu'ils ont).
Le contrat d'apprentissage est un contrat de droit privé. Le recours à ce type de contrat nécessite de suivre une procédure spécifique.

Les emplois aidés

Il existe également dans les collectivités territoriales des emplois aidés, liés aux politiques structurelles de formation et de lutte contre le chômage. La loi du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale a mis en place différents dispositifs destinés à favoriser l'insertion professionnelle de personnes en difficultés sociales ou en fin de droit.

Les contrats d'accompagnement dans l'emploi (CUI / CAE)

Le contrat d'accompagnement dans l'emploi est un contrat de droit privé, dont la durée hebdomadaire peut varier de 20 à 35 heures. C'est un contrat de travail à durée déterminée d'une durée de 6 à 24 mois (voir 36 à 160 mois pour certains cas dérogatoires). Le salarié embauché en CAE perçoit une rémunération au moins égale au SMIC ou conformément aux dispositions conventionnelles de l'entreprise.

Les emplois d'avenir

L'emploi d'avenir a pour objet d'offrir une véritable insertion professionnelle à des jeunes peu ou pas qualifiés.

Les emplois d'avenir proposent aux jeunes :

  • Une première expérience professionnelle
  • Une période d'acquisition de compétences et de qualification reconnue, gage d'une insertion professionnelle durable
Haut de la page